Une remontée hollywoodienne pour l’Everest!

Les partisans de l’Everest ont été bien servis ce vendredi 12 octobre, à l’aréna de Montmagny, alors que l’équipe locale a fait vivre une gamme d’émotions aux 455 spectateurs présents qui ont vu les leurs arracher la victoire aux Forts de Chambly en prolongation par la marque de 6-5.

Soirée de rêve pour les partisans de l’Everest à l’aréna de Montmagny, soirée d’enfer pour les Forts de Chambly. Avec une poussée tout simplement incroyable dès les premières minutes de la troisième période, l’Everest de la Côte-du-Sud a neutralisé la confiance des Forts de Chambly qui pensaient s’enfuir avec les deux points, après une confortable avance de 4-1 en début de troisième période.

Malgré une première période atroce avec seulement cinq tirs au but pour l’Everest, vingt tirs contre et seize revirements, l’équipe de Simon Olivier a commencé à se réveiller lentement, mais surement avec une performance époustouflante de la part du gardien de but partant, Xavier Bolduc. Le portier de 18 ans n’a jamais abandonné alors qu’il a gardé son équipe dans le match dans les moments les plus cruciaux et même quand la partie semblait hors de la portée pour l’Everest en tirant de l’arrière 4-1 au début du troisième vingt.

8:20 ont suffi à l’Everest

La recrue native de La Durantaye, Vincent Drolet, a profité d’une rondelle libre sur le flanc gauche pour se retrouver seul face au gardien adverse, Alex Brousseau, alors que l’équipe se retrouvait à court d’un homme. De cette façon il a converti son premier filet de la saison en le battant d’un tir vif pour redonner confiance à son équipe en réduisant l’écart à 4-2. Quatre minutes plus tard, Yan-Cédric Gaudreault a complété un superbe jeu d’Alexandre Lessard et de Vincent Ethier pour son septième de la campagne. À ce moment, c’était 4-3 et tout était permis pour l’Everest, avec encore 13:36 à faire à la troisième période.

Deux minutes neuf secondes plus tard, Xavier Labrecque n’a pas manqué sa chance, alors qu’il s’est retrouvé avec le but égalisateur au bout de son bâton, après une passe de Marc-Olivier Caron. Les Forts de Chambly n’ont pu arrêter l’hémorragie et leur fort commençait à s’effondrer. L’Everest était enflammé sur la glace et les joueurs n’ont reculé devant rien en troisième période, à ce moment ils avaient le vent dans les voiles.

L’improbable arriva lorsque Ryan Massicotte a marqué le quatrième filet des siens sans riposte en l’espace de 8:20. L’Everest prenait donc les devants pour la première fois du match à 5-4, mais les Forts ne s’étaient pas encore avoués vaincus. Mathieu Trudel a redonné espoir aux visiteurs, alors qu’il a ramené les deux équipes à la case de départ à 5-5.

Les partisans présents vivaient des hauts et des bas dès le début du match et les arbitres n’ont pas aidé leur cause en refusant un but aux locaux. Les officiels ont sifflé trop vite, alors qu’ils ont perdu la rondelle de vue, pensant qu’Alex Brousseau avait effectué l’arrêt. Le jeu aurait dû se poursuivre, car la rondelle s’est retrouvée sur le bâton de David Gabriel-Côté qui aurait eu le but qui allait faire la différence dans ce match enlevant. Ça n’a été que partie remise pour l’Everest alors que le jeune homme de Saint-Anselme, Xavier Labrecque, a fait vibrer les cordages en prolongation pour donner la victoire à l’Everest, pour le plus grand plaisir des partisans.

Force de caractère

La jeune équipe de l’Everest a commencé le match en mouton et elle l’a finie en lion. C’est sans aucun doute une leçon pour toute l’équipe qui devra essayer de retrouver un rythme constant tout au long des parties, et ce, pour tous les matchs. Chose certaine, les partisans ont été témoins d’une équipe qui a du caractère. C’est le genre de match qui peut devenir un moment décisif dans une saison et qui peut propulser l’équipe pour les matchs à venir. Cette force de caractère doit se transporter sur les 39 prochains matchs ainsi qu’en séries éliminatoires. La chimie est bien installée dans l’équipe et les joueurs ont du plaisir à évoluer ensemble. L’esprit d’équipe est présent et ça fait que les jeunes jouent tous avec de la confiance. Comme le dit Simon Olivier, « chaque partie, c’est de l’expérience de plus qui rentre pour nos joueurs ».

Un premier match à la maison pour David Gabriel-Côté

L’Everest doit combler les trous laissés par les blessés. Présentement, Marc-Olivier Mathurin (AG), Adam Veilleux (AG) et Xavier Parenteau (DG) manquent à l’appel. Marc-Olivier Mathurin (bas du corps) devrait revenir dans le temps des fêtes, tandis qu’Adam Veilleux (haut du corps) et Xavier Parenteau (haut du corps) devraient effectuer un retour au jeu dans deux semaines.

Ces blessés ont forcé l’Everest à transiger avec les Panthères de Saint-Jérôme vendredi dernier. C’est un choix d’onzième ronde en 2019 que l’Everest a envoyé en retour de David Gabriel-Côté qui jouait ce vendredi une première partie à domicile. Questionné sur ses impressions sur l’échange qui l’envoie avec l’Everest, le nouveau numéro 7 originaire de Château-Richer s’est montré très heureux de ce nouveau défi qui l’attend. Il trouve que c’est excitant de jouer pour une équipe qui en est à sa première année dans le circuit et il souligne également que c’est plaisant de jouer à proximité de sa ville natale. David Gabriel-Côté veut aider l’équipe à gagner en apportant de la profondeur à l’attaque, mais il veut également aider l’équipe défensivement. 

« Il était sur notre liste de repêchage et Saint-Jérôme l’a repêché avant qu’on puisse le faire, mais c’est un joueur qui est travaillant, il cadre dans ce qu’on recherche avec un bon sens du jeu, des mains descentes et on va l’évaluer, on a confiance qu’il va bien cadrer avec l’ensemble de nos joueurs et dans notre équipe », commente Simon Olivier en avant-match.

Dimanche à Montréal-Nord

Le prochain adversaire de l’Everest est l’Arctic de Montréal-Nord alors, que les Sud-Côtois seront les visiteurs à l’aréna Garon dès 15 h ce dimanche 14 octobre, soit un mois jour pour jour après leur dernier affrontement. Les hommes de Simon Olivier avaient défait ce même Arctic en match d’ouverture à l’aréna de Montmagny par la marque de 6-1, le 14 septembre dernier.
 
 

Social

Météo

Suivez-nous

Dernières nouvelles

Classement

#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 TER 36 29 4 61 2 1 176 108 68 0.847 39.9 12.26 31.9 35.03
62/177
82.52
25/143
2 PRI 36 25 7 54 2 2 186 141 45 0.750 43.3 11.94 37.4 26.58
42/158
82.27
25/141
3 LON 35 24 8 51 1 2 169 118 51 0.729 36.6 13.18 28.5 25.88
44/170
78.98
33/157
4 GRA 35 25 10 50 0 0 164 106 58 0.714 40.5 11.57 31.0 21.56
36/167
80.79
34/177
5 STJ 38 19 13 44 4 2 169 123 46 0.579 33.6 13.22 26.0 25.62
52/203
82.39
28/159
6 CDS 37 19 17 39 1 0 145 148 -3 0.527 33.7 11.62 34.5 21.90
46/210
81.68
35/191
7 CHA 34 18 14 38 2 0 138 152 -14 0.559 33.1 12.28 33.7 13.82
21/152
76.68
45/193
8 MTE 35 16 16 35 1 2 147 153 -6 0.500 31.2 13.45 34.5 17.24
25/145
80.57
34/175
9 VAL 35 16 16 35 1 2 135 142 -7 0.500 32.8 11.75 34.4 24.57
43/175
80.19
41/207
10 STG 33 14 18 29 1 0 121 155 -34 0.439 29.6 12.40 30.4 20.55
30/146
74.80
32/127
11 LSL 37 12 22 27 1 2 114 150 -36 0.365 30.3 10.16 36.0 17.61
28/159
74.58
45/177
12 GAT 35 9 24 20 2 0 107 181 -74 0.286 29.2 10.48 39.6 13.33
24/180
68.16
64/201
13 MTN 34 4 26 12 2 2 87 181 -94 0.176 27.9 9.19 45.0 16.49
31/188
76.92
42/182
#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 TER 36 29 4 61 2 1 176 108 68 0.847 39.9 12.26 31.9 35.03
62/177
82.52
25/143
2 PRI 36 25 7 54 2 2 186 141 45 0.750 43.3 11.94 37.4 26.58
42/158
82.27
25/141
3 LON 35 24 8 51 1 2 169 118 51 0.729 36.6 13.18 28.5 25.88
44/170
78.98
33/157
4 GRA 35 25 10 50 0 0 164 106 58 0.714 40.5 11.57 31.0 21.56
36/167
80.79
34/177
5 STJ 38 19 13 44 4 2 169 123 46 0.579 33.6 13.22 26.0 25.62
52/203
82.39
28/159
6 CDS 37 19 17 39 1 0 145 148 -3 0.527 33.7 11.62 34.5 21.90
46/210
81.68
35/191
7 CHA 34 18 14 38 2 0 138 152 -14 0.559 33.1 12.28 33.7 13.82
21/152
76.68
45/193
8 MTE 35 16 16 35 1 2 147 153 -6 0.500 31.2 13.45 34.5 17.24
25/145
80.57
34/175
9 VAL 35 16 16 35 1 2 135 142 -7 0.500 32.8 11.75 34.4 24.57
43/175
80.19
41/207
10 STG 33 14 18 29 1 0 121 155 -34 0.439 29.6 12.40 30.4 20.55
30/146
74.80
32/127
11 LSL 37 12 22 27 1 2 114 150 -36 0.365 30.3 10.16 36.0 17.61
28/159
74.58
45/177
12 GAT 35 9 24 20 2 0 107 181 -74 0.286 29.2 10.48 39.6 13.33
24/180
68.16
64/201
13 MTN 34 4 26 12 2 2 87 181 -94 0.176 27.9 9.19 45.0 16.49
31/188
76.92
42/182

Commanditaires

Planchers Mercier
Desjardins